24 octobre 2013 : communiqué de presse : le Collectif Racine apporte à l’UNSA tout son soutien scolaire !

Le Collectif Racine apporte à l’UNSA tout son soutien scolaire !

 

L’UNSA a récemment publié sur son site un article intitulé : « Brun ou bleu Marine, le FN n’est pas seulement dangereux, il est inefficace ! ». Le titre est mensonger, l’auteur, qui s’alarme en effet du « danger », n’établissant à aucun moment l’inefficacité du FN. Quant au corps du propos, il déroule la vieille pelote « années 1980 » : une maille pour des « valeurs républicaines » réduites à un anti-racisme unilatéral, une autre contre le « repli sur soi » et la « haine de l’autre », le tout lié par de lyriques protestations d’humanisme. Indigent, le libelle exhale cette « moraline » dont Nietzsche montre qu’elle masque toujours du ressentiment. C’est la France dans son histoire qui, visiblement, concentre l’hostilité de l’UNSA.

Laissant la critique de l’inconsistance à l’inconsistance de la critique, le Collectif Racine voudrait toutefois, dans un esprit de charité pédagogique, venir en aide à ceux de ses collègues qui, fâchés avec l’histoire, la confondent avec un épisode de Oui Oui dont seuls des « méchants » empêcheraient le cours tranquille. Or, qu’ils le veuillent ou non, l’histoire d’une nation est aussi celle des combats qu’elle mène pour exister. Et, oui, la France a dû repousser, avec des succès divers, des invasions qui, comme telles, n’étaient pas pacifiques. Non, le racisme n’a pas de « profondes racines » dans notre pays, sans doute l’un des plus généreux, accueillant et assimilateur. Quant à la préférence nationale, elle n’est en rien « xénophobe » ni « raciste », sauf à prêter à Roger Salengro, ministre du Front Populaire qui l’avait instaurée, ces mauvaises passions. Enfin, non, l’histoire de France n’est pas « fantasmée », l’École n’ayant pas à « déconstruire » le roman national mais, bien plutôt, à l’entretenir dans ses meilleures parts.

Le Collectif Racine s’inquiète de voir certains enseignants, ignorant la dynamique de l’histoire, déformer par idéologie celle de la France. Soit ils la vident de tout sens particulier au profit de valeurs abstraites, soit ils la présentent comme une longue suite de crimes. Ainsi portraiturée, vide ou haïssable, la nation française ne peut susciter aucun désir d’assimilation. Et ces mêmes enseignants qui prétendent défendre, contre les « méchants patriotes » du Rassemblement Bleu Marine, les populations immigrées et d’origine immigrée, leur ferment en réalité la porte de la nation. Le Collectif Racine, lui, veut les leur ouvrir. Perpétuant la meilleure tradition française, il plaide pour l’assimilation républicaine. Cette assimilation passe par la connaissance, rigoureuse et généreuse, de l’histoire de France. L’École a le devoir de la transmettre aux élèves.

Ce poste a été rédigé par

2 commentaires on "24 octobre 2013 : communiqué de presse : le Collectif Racine apporte à l’UNSA tout son soutien scolaire !"

  • THOUIN dit

    Je suis admiratif de tous ces membres éminents du corps enseignant qui composent le Collectif Racine. Un pied de nez à tous ces bien-pensants qui veulent faire passer les adhérents et sympathisants du Front National pour un ramassis de personnes incultes et influençables.
    Les « grands commentateurs » doivent sentir que le vent de l’histoire nous est favorable car beaucoup d’entre eux deviennent moins agressifs.
    J’espère que beaucoup d’enseignants vous rejoindront et qu’une majorité se dessinera pour que l’école retrouve le sens de sa mission.