Section départementale du VAR (83)

Secrétaire départemental : Monsieur Jean-Bernard FORME

 

Principales villes : Toulon, La Seyne-sur-Mer, Hyères, Fréjus, Draguignan, Six-Fours-les-Plages, Saint-Raphaël, La Garde, La Valette-du-Var, Sanary-sur-Mer, La Crau, Brignoles, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, Ollioules, Sainte-Maxime, Roquebrune-sur-Argens, Le Pradet, Solliès-Pont

 

contact

 

 — ACTES DE LA CONFERENCE DE PRESSE DE LANCEMENT —

Le Collectif Racine a lancé sa section du Var, première de ses sections départementales, lundi 28 avril 2014, à Fréjus.

invitation_CR83

Le Collectif Racine a débuté son implantation locale, par la création, lundi 28 avril 2014, de sa section départementale du Var : sa première section locale. D’autres sections du même type seront bien sûr très prochainement créées et, progressivement, sur tout le territoire national, de sorte à ce que nos adhérents puissent se retrouver, échanger, débattre et associer leurs compétences et leurs efforts.

La conférence de presse de lancement de la section varoise du Collectif Racine s’est donc tenue ce lundi 28 avril, à Fréjus. Après un amical repas à Port-Fréjus avec les adhérents varois qui avaient pu faire le déplacement, nous avons, à l’occasion de cette conférence de presse, présenté le Collectif Racine, son organisation, ses diagnostics et objectifs, répondu aux questions des journalistes de Var Matin, et instauré une discussion avisée et passionnée sur la situation des systèmes scolaire et universitaire et les voies à emprunter en vue de leur nécessaire redressement.

20140428_151739

Alain Avello, secrétaire général du Collectif Racine, aux côtés de Jean-Bernard Formé, secrétaire de la section départementale du Var

Article que « Var Matin », daté du 29 avril, a consacré à l’événement :

Article Var Matin 29-4-14

Réaction de la section fréjusienne du Parti Socialiste à la création de la section varoise du Collectif Racine (« Var Matin », du 30 avril) :

Var Matin 30-4-14 Réaction PS

Réponse du Collectif Racine au Parti Socialiste de Fréjus :

A FREJUS COMME AILLEURS, PAS DE POLITIQUE DANS NOS ETABLISSEMENTS SCOLAIRES !

Le Collectif Racine, le rassemblement des enseignants patriotes, affilié au Rassemblement Bleu Marine, a inauguré lundi 28 avril sa première section locale dans le département du Var. Pour sa conférence de lancement, il a très naturellement fait le choix de la belle ville de Fréjus, récemment libérée de l’UMPS, à la faveur de la récente élection qui a porté aux responsabilités municipales notre ami et camarade, David Rachline. Dans « Var Matin » daté d’aujourd’hui, la section fréjusienne du Parti Socialiste a cru devoir s’émouvoir de notre initiative, feignant de redouter que le Collectif Racine et, à travers lui, le Front National cherchent à « [politiser] les écoles » du Var et celles, en particulier, de Fréjus…

La nouvelle section varoise du Collectif Racine trouverait en la circonstance l’occasion de s’émouvoir à son tour, s’il n’y avait motif, au fond, à ironiser. Il est piquant en effet qu’un parti politique se prétende habilité à faire un tel procès d’intention à un autre. A plus forte raison, un parti politique qui, depuis des décennies, exerce sa mainmise idéologique sur l’Education nationale, via ses relais syndicaux (SE-UNSA, SGEN-CFDT), lycéens (UNL, FIDL), étudiants (UNEF) ou auprès des parents d’élèves (FCPE), autant d’organisations que, malgré leur représentativité dérisoire, le PS a toujours su mettre en action dès que ses intérêts partisans l’exigeaient. Les enseignants PS ― et nous ne parlerons pas ici de l’orientation souvent contestable de leurs cours… ― se sont toujours en effet montrés prompts à inciter, au mépris de toute obligation de neutralité et des règles les plus élémentaires visant à garantir leur sécurité, lycéens et étudiants à quitter les établissement pour se rendre à des manifestations de rue : lors du second tour d’une élection présidentielle perdue, par exemple, ou pour faire obstruction à une juste réforme cherchant à soustraire l’université au pernicieux égalitarisme qui la mine depuis tant d’années et continue de causer l’échec de tant d’étudiants. Cette politisation délétère de l’Ecole et de l’Université, les élèves, étudiants et parents d’élèves ne souhaitent qu’une seule chose : qu’elle cesse ! Pourtant le PS, pris d’une panique à la mesure du discrédit dont il fait l’objet dans l’opinion, a l’indécence de faire un procès d’intention au Collectif Racine !

Mais que le PS fréjusien, varois et national soient rassurés : les enseignants du Collectif Racine, fussent-ils liés au Rassemblement Bleu Marine et, donc, regroupés derrière leur présidente, Marine Le Pen, se montreront toujours, indéfectiblement , d’une absolue neutralité dans le cadre où ils exercent leur noble profession ― eux ! Et puissent au passage ceux qui, encartés au PS, ont si souvent bafoué cette obligation de neutralité, du même mouvement qu’ils renonçaient à la France, prendre exemple sur les enseignants patriotes que nous sommes et qui, simplement, voulons redresser l’Ecole, pour les élèves, les étudiants, leur parents, et tout aussi bien pour la France, notre commune patrie !

Alain Avello, secrétaire général du Collectif Racine, et Jean-Bernard Formé, secrétaire départemental-Var du Collectif Racine

Ce poste a été rédigé par

5 commentaires on "Section départementale du VAR (83)"

  • Julie dit

    Je soutiens les enseignants patriotes pour leur travail au sein du CR qui offre une pléiade de débats et de propositions pour ainsi enrichir les idées et la vie enseignante. Vive le RBM, vive la république et vive la France !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afin de poster votre commentaire, veuillez compléter l\'opération ci-dessous : *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>