Actualité des sections : réunion du Collectif Racine-44 (30-8-14)

Actualité des sections : réunion du Collectif Racine-44 (30-8-14)

Une nouvelle fois, et comme chaque fin de mois, la section 44 du Collectif Racine s’est réunie dans le but partagé de préparer le redressement de l’Ecole. Nous avons eu le plaisir d’accueillir de nouveaux adhérents, et de constater leur enthousiasme.

C’est l’absence d’informations sur le devenir  des réformes en cours, dans le contexte d’un changement de ministre une semaine avant la rentrée des classes, qui a dirigé notre réflexion.

Attachés au principe d’égalité de tous les élèves devant les enseignements dispensés, nous sommes choqués des disparités territoriales découlant de l’organisation par les communes des heures dites de « Temps Péri Éducatif » : conséquence directe de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Certaines communes, n’ayant pas les moyens d’assurer l’encadrement de ces heures, ont décidé de fermer les écoles le mercredi. D’autres, appellent à contribution les familles. Les enfants issus des milieux ruraux n’auraient-ils pas le droit au même service que les enfants issus de milieux citadins ? Qui va s’occuper de nos enfants ? Que vont-ils y faire ? Alors que, de plus en plus d’élèves quittent le primaire sans avoir acquis le lire-écrire-compter, il semble plus important pour notre gouvernement de mettre en place ces heures d’activités plutôt que de concentrer les efforts sur les fondamentaux.

La suppression des notes, finalisée en Primaire, se poursuit en Collège et ne fera qu’augmenter le manque de repères dont souffrent déjà les élèves. Et ce sera pour ceux issus des milieux les plus défavorisés que les conséquences seront les plus violentes : incapacité à se situer face aux savoirs, difficultés à intégrer le monde du travail dans lequel la performance est la norme. Cette mesure est donc en totale contradiction avec les récentes déclarations de notre Ministre  qui veut travailler sur les « parcours de réussite pour l’insertion professionnelle ».

Le fruit de ces réflexions sera présenté lors d’une réunion publique qui se tiendra le 15 octobre, à partir de 19h à « L’Agora » de Saint-Nazaire.

Face au trop faible niveau de nos élèves qui ne cesse d’apparaître aux professionnels que nous sommes et qu’objectivent les classements internationaux, le Collectif Racine récuse la solution perverse consistant à supprimer les notes. Il entend au contraire mettre en œuvre une réflexion de fond sur les moyens devant être mobilisés afin de limiter l’échec scolaire..

Il nous a semblé, que l’une des causes de cet échec, est l’accumulation, souvent depuis le Primaire, de lacunes importantes. La question du redoublement, qu’il ne saurait être question de supprimer lui non plus, se pose donc. Ce sera le thème d’une prochaine réunion.

Compte-rendu : Géraldine Rose

Ce poste a été rédigé par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afin de poster votre commentaire, veuillez compléter l\'opération ci-dessous : *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>