« L’Ecole des oubliés » : communiqué de presse d’Alain Avello, président du Collectif Racine (12 septembre 2017)

« L’Ecole des oubliés » : communiqué de presse d’Alain Avello, président du Collectif Racine (12 septembre 2017)

 

 

L’Ecole des oubliés

Communiqué de presse d’Alain Avello, président du Collectif Racine

 

Durant la campagne présidentielle, les porte-paroles d’Emmanuel Macron pour les questions scolaires, à défaut d’un conseiller éducation clairement identifié, portaient en étendard le projet d’abaisser le nombre d’élèves à 12, dans les CP et CE1 des établissements classés REP+ (les plus sensibles de l’ « éducation prioritaire »).

En soi, la mesure partiellement mise en œuvre depuis s’entend : là où il est devenu très difficile d’enseigner, les effectifs gagnent sans doute à être restreints. Pour autant, en envisageant les difficultés sous le seul angle des effectifs, cette mesure pourrait s’ajouter à toutes celles ayant déjà bénéficié à l’ « éducation prioritaire », toutes s’étant révélées aussi coûteuses qu’inefficaces.

Pis, c’est au détriment des écoles rurales que ce conséquent effort en faveur des « établissements sensibles » est consenti. De nombreuses petites communes, de cette France des oubliés que nous, nous n’oublions pas, de Moselle (Coin-lès-Cuvry), de Vendée (Lairoux) et d’ailleurs, nous parviennent des appels de détresse de parents confrontés à des fermetures de classes.

Ce gouvernement, largement porté aux responsabilités par la bourgeoisie des grandes métropoles, sacrifiera-t-il un peu plus nos campagnes ? Car une école rurale dont on ferme les classes, c’est une commune qu’on accule à une mort certaine, quand la détresse des parents démunis ne rencontre souvent aucun écho. C’est au contraire, pour nous, un devoir que de leur en donner un !

Retrouvez ce communiqué sur le site du Front National

CP 12.09.17

Ce poste a été rédigé par
Les commentaires sont fermés.