Communiqué de presse d’Alain Avello, président de Racine : « Université de Nantes : halte à la précarisation ! »

Communiqué de presse d’Alain Avello, président de Racine : « Université de Nantes : halte à la précarisation ! »

Université de Nantes : halte à la précarisation !

Communiqué de presse d’Alain Avello
Référent Loire-Atlantique – Les Patriotes
Référent national à l’éducation – Les Patriotes

La situation que connaissent nombre d’universités de province dépasse le seuil critique et s’approche du point de rupture. A Nantes, l’université accueille 38 000 étudiants en cette rentrée, effectif en croissance d’un millier chaque année, et elle ne parvient pas à faire face en termes de moyens enseignants. D’où le recours à peu près généralisé à des vacataires (3900, sur un total de 6400 enseignants), acculés souvent à travailler dans des conditions se situant à la limite de la légalité.

C’est donc bien une précarisation d’ensemble que subissent à la fois les enseignants et étudiants nantais : sur fond de massification de l’accès aux études supérieures et de baisse des dotations de l’Etat en faveur des universités, les conditions d’enseignement et d’étude connaissent une détérioration sans précédent, au point de compromettre le bon fonctionnement de l’Université et d’hypothéquer les chances d’y réussir. Face à cette situation, Les Patriotes tirent la sonnette d’alarme !

Les Patriotes, soucieux de ce que notre système d’enseignement supérieur garantisse l’avenir individuel des étudiants et, donc, l’avenir collectif de la nation, tiennent à susciter le débat démocratique, des solutions devant être recherchées pour enrayer cette précarisation. Ils prônent une orientation plus exigeante et plus méritocratique vers les études supérieures, d’autant plus nécessaire du fait du naufrage d’APB, et l’abrogation de l’article 18 de la loi LRU de 2007, en vue de restituer à l’Etat la gestion de la masse salariale des fonctionnaires affectés dans les universités.

 

CP_06.11.17

Ce poste a été rédigé par
Les commentaires sont fermés.