Banalisation du cannabis chez les lycéens : un membre du Collectif Racine demande une réaction du Conseil régional.

Banalisation du cannabis chez les lycéens : un membre du Collectif Racine demande une réaction du Conseil régional.

Banalisation du cannabis chez les lycéens : un membre du Collectif Racine
demande une réaction du Conseil régional.

CONSEIL RÉGIONAL OCCITANIE ; SÉANCE PLÉNIÈRE DU 28 NOVEMBRE 2016

Question orale posée par Gilles ARDINAT, conseiller régional du groupe FN/RBM (article 48R du règlement intérieur) :

 

Exposé des motifs

Le cannabis, abusivement qualifié de drogue « douce », est un véritable problème de santé publique. Nos adolescents sont particulièrement touchés par ce fléau. Les conséquences médicales de ce produit sont connues : dépendance psychologique, destruction des neurones, perte d’attention et de mémoire, somnolence, aggravation des troubles du comportement, risque induit de dépendance au tabac, absorption de substances cancérigènes… En outre le cannabis a des conséquences sociales très négatives (ceux qui fournissent les lycéens ont partie liée avec la grande délinquance). La consommation de cette drogue est à la fois une cause et une conséquence de l’échec scolaire.

En tant qu’enseignant, je constate avec inquiétude la banalisation de la consommation de cette substance aux abords des lycées : fumer un « pétard » avant d’aller en cours est devenu ordinaire à tel point que les élèves que je surprends en flagrant délit de consommation semblent étonnés quand je les réprimande. Ce que je constate à Béziers est corroboré par d’innombrables études. Par exemple, l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies indique que notre jeunesse est nettement plus exposée au cannabis que la moyenne européenne (17% de consommateurs réguliers en France contre 7% pour les pays voisins). Les années passées au lycée sont souvent l’occasion pour les élèves de découvrir ce produit illicite.

Question

Madame la Présidente, le Conseil régional, acteur-clé de la vie lycéenne, ne peut rester indifférent face aux méfaits du cannabis sur les adolescents. Sachant que notre collectivité parraine ou subventionne d’innombrables actions relatives à la jeunesse, le groupe Front National-Rassemblement Bleu Marine souhaite la mise en place par la région Occitanie d’une vaste campagne d’information et de prévention dédiée aux dangers du cannabis. Notre grande région, issue de la fusion, aurait ainsi l’occasion de se positionner sur une question importante de santé publique. La nocivité du cannabis faisant l’unanimité parmi les scientifiques, nous ne doutons pas que l’ensemble des élus de notre assemblée feront bloc autour d’une telle initiative. Le groupe FN/RBM, qui avait fait de cette question une priorité de son programme lors des élections régionales de 2015, est disposé à s’investir pleinement dans l’élaboration de ce plan d’action anti-cannabis.

Ce poste a été rédigé par
Les commentaires sont fermés.